Découvrez notre gamme Liv x Julbo !  Je commande

Léa Bonnafous au pays du Cyclocross !

mardi 3 janvier 2023

Produit

Entre les fêtes de fin d’année, Léa Bonnafous est allée se frotter à ce qui se fait de mieux en matière de cyclocross. Elle s’est rendue en Belgique pour participer à 3 courses : Heusden - Zolder, Diegem et Loenhout.

La Belgique c’est LE pays du cyclocross. Et c’est durant la période des fêtes de fin d’année que se déroulent les plus belles courses. Avec son vélo de cyclocross Liv Brava Advanced ProLéa Bonnafous avait postulé pour prendre part à deux manches du Superprestige à Zolder le 27 et à Diegem le 28 décembre, avant de terminer le 30 à Loeonhout sur une manche comptant pour le Challenge Exact Cross. Elle nous raconte son expérience.

"A Zolder, nous sommes arrivées le matin de la course. La découverte du circuit s'est plutôt mal passée dans la mesure où j’ai chuté dans la dernière descente. J’ai déjanté de l’avant, et je suis tombée très lourdement sur le côté gauche. J’ai fait face à la douleur et j’ai décidé de prendre tout de même de départ. Participer à cette course, c’était un rêve pour moi. N’ayant que peu de points UCI, je suis partie en dernière ligne. Il n’y avait plus qu’une chose à faire : prendre du plaisir et remonter le plus de filles possible. Très limitée dans mes gestes, je finis à la 72ème place.

Le lendemain, nous voilà à Diegem pour un cyclocross de nuit. A l’approche de la course nous ne comprenions pas pourquoi il y avait autant de bus à côté du parking coureur. C'était les supporters Belges ! C’est impressionnant de les voir arriver aussi nombreux pour venir voir du cyclo-cross.

Comme je le craignais la reconnaissance a été difficile. J’avais beaucoup de mal à tirer sur le guidon, la douleur due à la chute de la veille était bien présente. Et comme il y avait beaucoup de trottoirs à sauter, je me suis posé la question si j'allais pouvoir prendre le départ. Avec un bon échauffement du haut du corps, la douleur s’est estompée et a laissé place à l'adrénaline. Encore une fois, je pars en fond de grille, et me voilà partie pour faire une course de remontée…jusqu'à la 44ème place.

Le lendemain, j’ai pris un jour de repos et le 30 décembre, me voilà au depart de ma dernière course 2022 en Belgique à Loenhout. Après une reconnaissance sur le sec, il s’est mis à pleuvoir juste avant le départ ce qui allait rendre les choses encore plus techniques et physiques, mais c’est les conditions que j’aime. J’ai géré, pour économiser le matériel et optimiser mes trajectoires sur un parcours assez transformé. Je finis 54ème sur 80 filles au départ."

Bravo à Léa pour son courage et sa gestion de l’enchainement. En guise de conclusion, elle nous donne ses impressions générales : « Rouler en Belgique sur ces courses-là, c’est incroyable. C’était un rêve pour moi. Et c’est sans doute celui de tous les fans de cyclocross. Le public belge est extraordinaire et très exigeant. Quand on fait une action spectaculaire, ils vous encouragent, c’est incroyable. Au final, je suis satisfaite d’avoir relevé le défi de pouvoir participer à des courses de renommé avec un niveau mondial … avec une côte fêlée. »

On retrouvera Léa dans les semaines à venir, toujours au guidon de son vélo de cyclo-cross Liv Brava Advanced Pro sur les manches de la coupe de France de cyclocross notamment. Souhaitons-lui le meilleur.

Partager