Important statement on COVID-19.  Learn more

Conseils et équipement : tout pour débuter le VTT !

mercredi 4 septembre 2019

Blogs

Vous rêvez de partir explorer les chemins en forêt, en montagne, ou les collines qui surplombent la mer. Vous avez des envies de nature et d’évasion : le VTT c’est le passeport pour l’aventure ! Pour bien débuter cette nouvelle discipline et progresser rapidement, voici quelques conseils.

Où commencer ?

Où que vous habitiez, des chemins VTT sont à portée de main. Pour débuter, commencez par rouler sur des pistes forestières et des tracés balisés FFC (verts et bleus) pour vous familiariser et prendre confiance en vous.

Le VTT se pratique sur des terrains très variés : certains tracés sont faciles, mais d’autres se révèlent beaucoup plus difficiles et/ou impressionnants. Il faut donc y aller crescendo pour se faire plaisir sans risquer de se faire peur. Au début, les chutes ou les situations de stress peuvent générer des blocages compliqués à faire sauter par la suite. Mieux vaut y aller à son rythme sans griller les étapes, sur des terrains facilitants et des itinéraires de distance raisonnable. Vous progresserez ainsi plus rapidement et de façon plus linéaire.

 

Avec qui commencer ?

L’entourage est crucial au début. Attention aux copains qui jouent les guides : parfois, ils ne se rendent pas compte de la difficulté des pistes ou de la longueur des itinéraires où ils vont vous emmener par rapport à votre niveau réel. S’ils vous mettent d’entrée de jeu dans un truc trop dur pour vous, vous risquez de vous braquer, de vous faire peur et de vous dégoûter de l’activité ! Choisissez donc bien votre groupe d’amis pour vos premières sorties et précisez leur votre niveau et vos envies.

Si vous pratiquez en couple (et surtout si votre conjoint a un meilleur niveau que vous) soyez consciente que l’on est toujours moins réceptive aux conseils/remarques des gens que l’on aime. On a (inconsciemment) tendance à les percevoir comme des reproches, des jugements de valeur. Donc si vous sentez la tension monter, soufflez, prenez du recul et dites vous que cela est normal. Si cela persiste, prenez le temps d’aller rouler avec d’autres personnes : nul doute qu’il sera plus facile de re-pratiquer en couple quand vous aurez progressé.

Si vous êtes d’une nature anxieuse, ou que vous avez des appréhensions, n’hésitez pas à prendre quelques heures de cours avec un moniteur/trice. Il/elle vous donnera des conseils personnalisés, saura parfaitement choisir le terrain en fonction de votre niveau, et saura répondre à vos éventuelles appréhensions.

Certains clubs ou groupements de pratiquants proposent aussi des initiations, cela peut être une bonne occasion de débuter bien accompagnés. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre Giant Store ou a consulter notre page évènements, certaines ambassadrices Liv organisent des sessions 100% girls dans toute la France ! L’émulation d’un groupe de filles boostera vraiment votre progression.

 

Comment s’équiper ?

Tout dépend de la discipline que vous commencez. Si le casque et les gants sont les seuls accessoires indispensables en cross country, il n’en est pas de même en DH ou en enduro. Les terrains sont plus rocailleux, plus accidentés, et les chutes souvent plus douloureuses, du moins si l’on n’est pas bien protégé. Equipez vous donc intégralement avec casque (intégral en bikepark), dorsale, genouillères, coudières et gants longs pour débuter!

Même en crosscountry, des coudières et des genouillères peuvent être une bonne idée si vous êtes sujettes aux chutes ou si vous souhaitez travailler les descentes plus techniques.

Pour ce qui est du vélo, ciblez bien votre pratique avant de faire votre premier achat. Notre guide complet saura sans doute vous aiguiller. De manière générale, pour débuter on vous conseille de prendre un vélo assez léger (donc plus maniable), parfaitement adapté à la discipline concernée (un tout suspendu n’a pas forcément d’intérêt en forêt parisienne, en revanche il est indispensable en montagne) et à votre taille. Si l’ancien vélo du copain peut faire l’affaire pour les premières sorties, un vélo parfaitement adapté à votre morphologie féminine sera un vrai plus pour booster votre progression à l’avenir.

 

Se placer dans une démarche d’apprentissage

Ce n’est pas toujours simple de commencer une nouvelle discipline à l’âge adulte, notamment parce qu’il faut accepter le fait d’être un débutant, de rencontrer des échecs, puis de devoir se remettre en question pour les dépasser.

Vous mettrez un peu votre ego de côté au début, mais vous verrez ensuite que la démarche est très enrichissante. Repousser peu à peu ses propres limites est tellement gratifiant !

Je trouve d’ailleurs que le VTT est excellent pour bâtir sa confiance en soi. Il s’agit en permanence de savoir dépasser ses appréhensions, notamment en descente, ce qui forge réellement la confiance en ses capacités. L’effort, l’endurance requise sur les longues distances aide aussi à travailler la combattivité, la hargne d’aller au bout.

Et puis, évidemment, les paysages, le partage avec les copains, les sensations sur le vélo (de pilotage, de vitesse) sont tout autant de récompenses et de moments de bonheur ! Tout ce qu’il faut pour vous donner envie de recommencer et finir par vous rendre accro…

Partager