{{Cart.NumberOfCartItems}} 0

Confidences de Stéphanie Bonfils avant son départ pour le projet J-1 pour la 2ème année consécutive

mardi 16 juillet 2019

Teams / Athlètes

Avant de prendre le départ pour le projet J-1 de Donnons des Elles au vélo pour sa deuxième année consécutive, Stéphanie Callens, ancienne ambassadrice Liv, a acceptée de se confier sur sa première course , réalisée l'année dernière et nous explique comment elle envisage celle à venir !

Stéphanie, comment as-tu connu le projet J-1 de l'équipe Donnons des Elles au Vélo ? Qu'est ce qui t'a donné envie d'y participer à ton tour ?

J'ai découvert le projet en 2016 lors d'une cyclosportive en région parisienne. Intriguée par ce maillot Donnons des elles au vélo, moi qui cherchait justement une équipe féminine avec qui rouler j'ai suivi le projet pendant 2 ans. J’étais très impressionnée et admirative de ces femmes cyclistes amatrices réalisant les mêmes 3500km que les hommes pendant 3 semaines. Et puis en 2018, je me suis jetée à l'eau et ai candidaté pour intégrer l'équipe en me disant sur un malentendu ça peut fonctionner 😉 ! Je voulais à mon tour mettre ma pierre à l'édifice et contribuer au rayonnement du projet pour la promotion du cyclisme au féminin et pour militer pour le retour d'une grande course à étapes en France pour les féminines. 

 

Comment est-ce que tu te prépares à ce type de course ? 

Forcément le plus gros de la préparation est sportive. Je me suis préparée au J-1 avec l'aide de mon coach Jean-Marc Rimaud. Il me suit depuis 4 ans maintenant. Il me fait mon programme d'entraînement avec beaucoup de vélo mais en conservant un peu de course à pied et de natation pour varier les plaisirs, étant triathlète à la base.

Cette année je me suis également faite accompagnée par une diététicienne Amandine Martin, (qui était dans l'équipe du J-1 dans une précédente édition) pour palier à mon problème de déficit énergétique notamment.

Sur l'aspect collectif, le J-1 est un projet collaboratif. Chacune participe donc au montage du projet en amont que ce soit pour la recherche de sponsors, la préparation logistique ou la communication. Tout le monde œuvre pour que le jour J nous puissions donner le premier coup de pédales. 

 

Comment as-tu vécu ton tour en 2018 ? Quel est ton meilleur et ton pire souvenir ?

Je garde un très bon souvenir de l'édition 2018. La preuve en est, j'ai re-signé cette année. C'est une expérience hors du commun et très enrichissante sur le plan personnel, humain et sportif. On en ressort transformé. Au début de l'aventure, on se très peu et au bout de 3 semaines on repart avec une nouvelle famille vélo. Nous partageons ensemble tout un tas d'émotions : des moments de bonheur, d'accomplissement, des pleurs de joie ou douleur, de la fierté ... Nous nous entraidons pour atteindre notre objectif commun : boucler le parcours toutes ensemble.

Mon meilleur souvenir 2018 serait certainement la journée au départ d'Albertville. Étant originaire de Savoie, ma famille, mes amis, mes collègues, mon club de vélo les SQR et mon club de triathlon l'ATT étaient tous présents pour nous accompagner. J'étais très émue et touchée.

Le pire souvenir serait certainement la fin de la journée à Mende. A 50km de l'arrivée nous avons pris un orage avec des sauts d'eau, du vent et même de la grêle. Nous avions très froid mais nous sommes allées jusqu'au bout, néanmoins pas mécontentes d'arriver.

Et cette année, comment envisages tu les choses ?

J'aborde le J-1 beaucoup plus sereinement que l'année passée du fait de mon expérience de 2018. Cependant j'ai toujours autant d'excitation et de motivation de pouvoir vivre une si belle aventure avec les copines. Je sais aussi que les 3 semaines vont passer très vite et je vais essayer de profiter encore plus de chaque moment du J-1.

Et puis le projet continue à évoluer, à avoir plus de résonnance. On sent que les choses sont en train de bouger. Que notre message est relayé en France mais aussi à l'étranger. Alors il ne faut surtout rien lâcher et continuer nos efforts ! 

 

Retrouvez le profil de Stéphanie sur la page équipe Donnons des Elles au Vélo.

Partager

More news

News sections